Retour  

Des pépites pour un monde en or - Techniques mixtes - Automne 2021

Tel un fleuve antique qui relie les âges et les eaux et invente les paysages, l’Art développe sa vigueur en creusant, architecte spontané, son sillon préféré vers la mer et sa grammaire, se nommant au point culminant du symbole, auteur de sa destinée devenu. Ici créé ou là pour créer, accompagnant la pensée de son geste précis, l’artiste réalise que l’œuvre s’impose ; monde en sa capitale odyssée. Il appelle à la rescousse les vivants d’hier, ses étoiles d’expérience. Il adapte le court au long1 Tel un fleuve antique qui relie les âges et les eaux et invente les paysages, l’Art développe sa vigueur en creusant, architecte spontané, son sillon préféré vers la mer et sa grammaire, se nommant au point culminant du symbole, auteur de sa destinée devenu.
Ici créé ou là pour créer, accompagnant la pensée de son geste précis, l’artiste réalise que l’œuvre s’impose ; monde en sa capitale odyssée. Il appelle à la rescousse les vivants d’hier, ses étoiles d’expérience. Il adapte le court au longtemps, déroule les tapis volants de l’imaginaire, et chante sur tous les tons l’impulsion qui désigne le dessein avant le but et respecte sa cadence et son tempo.
Trouvant amusant tous les surgissements, il s’exprime en langage codé, situe les axes de lumière et les suit. Il amuse la galerie de ses tableaux et conjugue tous les temps pour jouer à être.
Le peintre à la mode du monde est pirate créateur et sauvage fondateur, identifié par des phrases en couleurs sans surnom, sans surcharge ; il relie en constellations ses mots-héros, cultive la trame : roche à paroi, synapses à transmission : une superficie intérieure de variétés.
Inventeur d’humanité, il mesure chaque rayon guidant, chaque mosaïque de miroir en points de souvenir ; une poésie que l’on retrouve sur la planète de l’inconscient et qui donne la solution.
Muriel CAYET Octobre 2021

 

Créé avec Artmajeur