Retour  

Prismes singuliers - 2020

SINGULIERS C’est notre singulier, inutile de le redresser Se brouiller avec ses semblables, inodores et incolores, Gonfler des ballons, donner son nom à une étoile, bien née, Et grimper au sommet, jamais trop petit pour changer les ors. C’est notre singulier, une origine jamais sans suite, Réservoir énergétique, à plus d’un titre, humaniste, Du point microscopique à l’abri des métronomes de conduite, Un passage facile sur un pli de destinée, fataliste. C’est notre singulier, il surgit1 SINGULIERS

C’est notre singulier, inutile de le redresser
Se brouiller avec ses semblables, inodores et incolores,
Gonfler des ballons, donner son nom à une étoile, bien née,
Et grimper au sommet, jamais trop petit pour changer les ors.

C’est notre singulier, une origine jamais sans suite,
Réservoir énergétique, à plus d’un titre, humaniste,
Du point microscopique à l’abri des métronomes de conduite,
Un passage facile sur un pli de destinée, fataliste.

C’est notre singulier, il surgit du spectre,
Réagit au toucher, sait faire silence, s’exclamer,
Se joue des fêtes à servir les arguments, sans lyre, sans plectre,
En plein vent, deux lettres en extase, réclamées.

C’est notre singulier, de regarder à la loupe,
Les objets d’indication, les hommages cuisants,
L’œuvre s’affirme, rebelle en principe, comme l’as de coupe,
Aller en marche solaire, tous les accords sans réserve, vers le firmament.

Muriel CAYET
Février 2020

 

Créé avec Artmajeur