Retour  

Tempo giusto - Printemps 2019

UNE DÉFINITION DE LA PEINTURE Effectuer des travaux, en deçà du festival, Explorer un même pays pendant des mois sans imaginer faire, Écouter la musique de la seule vocation précoce, enfance de carnaval, Concentrer l’action qui part de l’exil vers une géographie de nouvelles sphères. Révolutionner le nombre de touches, le calibre des volumes, par le jeu, Prescrire fréquemment des dessins, des épisodes qui rient, Théoriser une plus grande contribution vers la vie, en mieux, Porter... UNE DÉFINITION DE LA PEINTURE

Effectuer des travaux, en deçà du festival,
Explorer un même pays pendant des mois sans imaginer faire,
Écouter la musique de la seule vocation précoce, enfance de carnaval,
Concentrer l’action qui part de l’exil vers une géographie de nouvelles sphères.

Révolutionner le nombre de touches, le calibre des volumes, par le jeu,
Prescrire fréquemment des dessins, des épisodes qui rient,
Théoriser une plus grande contribution vers la vie, en mieux,
Porter haut les couleurs de l’héroïsme, et de l’œuvre.

Actionner des mécanismes dans la mise en scène, naturelle,
Resituer la place dans son vieux quartier,
Voyager, un jour, un an, symboliquement, le jour de Noël,
Entendre du cortège les cris lointains au bord de la route, ou du sentier.

Élever au grand air un tableau utilitaire,
Moderniser sa formule, son processus créatif,
Poétiser le premier élan, le travail de recréation, du documentaire,
Programmer des grands jours de bonheur festif.

Trouver un nouveau pays où le ton est donné
Aiguiser les sens des nuances,
Exercer le droit aux messages codés,
Mêler la vie, la joie d’une harmonie, qui danse.

Repartir pour une question vertigineuse,
Se rendre compte des mystères de la planète,
S’offrir les grandes plateformes, silencieuses
Atteindre tout l’univers à la vitesse d’une comète.

Muriel CAYET
2019
Poésie au présent permanent

 

Créé avec Artmajeur