Retour  

Qui dit que le temps est court entre deux vagues ? Muriel CAYET - Eté -automne 2018

Qui dit que le temps est court entre deux vagues ? Sûrement celui qui ne connaît pas l’hiver. Quand vient le vent portant la neige et ses cris, Sous les gerbes de pluie qui soulèvent les coques, On parle peinture et chansons à l’abri, Et on oublie que le sable s’écoule et que les heures pleurent, Silencieuses et habituées à disparaître. Faites place au vacarme tant qu’il est temps, c’est le printemps, Avant que le ciel ne s’ouvre pour nous y accueillir, Il a tous les noms, de fées, d’enchanteurs,... Qui dit que le temps est court entre deux vagues ?

Sûrement celui qui ne connaît pas l’hiver.
Quand vient le vent portant la neige et ses cris,
Sous les gerbes de pluie qui soulèvent les coques,
On parle peinture et chansons à l’abri,
Et on oublie que le sable s’écoule et que les heures pleurent,
Silencieuses et habituées à disparaître.

Faites place au vacarme tant qu’il est temps, c’est le printemps,
Avant que le ciel ne s’ouvre pour nous y accueillir,
Il a tous les noms, de fées, d’enchanteurs, et les mots sorciers,
Il connaît le pardon, le recueillement, mais aussi l’éclat de rire.
Il sait danser le quadrille et jouer le brouhaha, c’est le printemps vous dis-je !
Il se tait nuit tombante pour mieux s’exclamer à l’aube,
Son rêve exécuté d’un seul regard sur la prairie.

Chantez comme les cigales, avant les feuilles jonchées, c’est l’été,
Pas d’avenir comploteur, le temps est présent, au hasard confié,
Les frères, les sœurs, le cortège de la compagnie des alentours,
Embarquent ravis pour leur grand tour d’estive, la saison des amours,
Plus de souvenirs à gérer, juste les vivre, amis, juste les vivre.

Qui dit que le temps est court entre deux vagues ?
Muriel CAYET

 

Créé avec Artmajeur